Une feuille de route conçue pour établir un secteur de biotechnologie industrielle d’une valeur de 50 milliards d’euros en Europe d’ici 2030 vient d’être lancée.
La feuille de route a été dévoilée lors de la conférence finale de haut niveau du projet BIO-TIC financé par l’UE, organisée à Bruxelles. La conférence, intitulée «From bugs to business: Unlocking the Bioeconomy in Europe» a également discuté de l’état actuel de la biotechnologie industrielle et a été marquée par les interventions de plusieurs figures de proue de l’industrie.

La biotechnologie industrielle, ou la biotechnologie blanche, utilise les enzymes et les micro-organismes pour améliorer les processus industriels et générer des produits de valeur dans les secteurs comme les substances chimiques, l’alimentation et les produits alimentaires pour animaux, les soins de santé, les détergents et l’énergie. Par exemple, la biotechnologie industrielle permet de réduire le temps nécessaire à la cuisson du pain, de renforcer le rendement du vin et d’économiser de l’énergie pendant les lessives. Les processus biotechnologiques constituent également un élément important dans la fabrication de certains antibiotiques, vitamines, acides aminés et d’autres substances chimiques fines.
La suite sur Cordis