Le système de réparation des mésappariements (ou mismatch repair) identifie et corrige les éventuelles erreurs de copie de l’ADN et est indispensable au bon fonctionnement du processus de duplication du matériel génétique lors de la multiplication cellulaire. Une étude du département de Biosciences de l’université de Milan permet de mieux comprendre ce système : les chercheurs ont réussi à identifier une protéine, appelée ribonucléase H2, qui oriente le processus de réparation du matériel génétique.

Cette découverte a été publiée sur la revue Molecular Cell.
L’influence du système de réparation des mésappariements sur la santé est connue depuis longtemps, de même que son impact sur l’apparition de différents types de cancers tels que le cancer de l’intestin, notamment le cancer colorectal héréditaire sans polypose (syndrome de Lynch).
La suite sur Adit